Figure-toi que la MiC a des douleurs.... des douleurs à ce point pénible que son docteur a dit "Zou, fibroscopie". Alors j'ai fait ma sérieuse et j'ai pris rendez-vous pour faire tout bien. Et je m'en viens te le conter, que si jamais ça t'arrive tu saches comment c'est-y que ça se passe. 

Le principe : passer une caméra dans mon intérieur, en passant par la bouche, et faire quelques prélèvements.

blackbelt

J'avais rendez-vous à 8h40, à jeun, sans vernis et sans maquillage. Tout ce que j'aime. Mais sérieuse je fus, donc j'y suis allée, et en bus... Ça n'était pas mon premier rodéo, mais un tantinet inquiète j'étais. Même que j'en ai oublié ma paire de gants en cuir noir dans le bus. zut de zut.

Attente à l'accueil - admission - chèque - attente à l'admission en ambulatoire - installation dans une chambre à trois lits en position siège et zou, en tenue !

1492583970872

IMG_20170419_085943

Finalement, ça a été assez vite. Ma voisine de chambre est agréable. Assez rapidement, nous nous retrouvons au bloc, trois en rang d'oignon. Fibroscopie en batterie, dis donc ! L'anesthésiste passe nous piquer, qui au bras, qui sur la main. Moi c'est la main, parce que la veine de mon bras fait un noeud... Tu parles, y'a du cathéter qu'est passé par là, ma p'tite dame.

Bon, les deux dames avant moi sont passées, c'est mon tour. Petite salle. On me met sur le côté gauche, on me dit de coller mon dos contre la barrière du lit. okay. et puis.... ben tout le monde part. Ce qui me laisse le temps d'examiner les alentours. Y'a du tuyau, du tuyau noir, y'a beaucoup de tuyaux noirs. Vite, que quelqu'un vienne, je commence à me dire que...

Ah, le petit bloc se remplit à nouveau. Le chirurgien + l'anesthésiste + l'infirmière qui déroule TOUS les tuyaux. Elle installe un p'tit truc à côté de mon visage (la photo c'est parce que je l'ai gardé, mais on me l'a piqué après)

1492592534868

On ne flippe pas, on positive, on arrive au moment sympa que je préfère : le laisser-aller avant l'anesthésie. De toutes les opérations chirurgicales que j'ai subies, ça a toujours été mon moment préféré, quand l'anesthésie commence à se mélanger au produit qui passe dans mes veines via la cathéter.

Mais là, y'a pas de cathéter : le produit est injecté directement dans mon corps. Putaindemoinedesaracelapu__ __ __ __

Allons bon, y'a un des mômes qui pleure. Je dormais si bien. Veux même pas savoir quelle heure il est. C'est lequel qui chouine, je ne reconnais ni mon gamin ni ma gamine. Allez hop, faut y aller. Mais font suer, ces mômes à pleurer au mitan de la nuit, franchement. Va savoir quel cauchemar atroce les a réveillés. Mais punaise, c'est lequel qui pleure ?

J'ouvre les yeux... Ah ben non, le gamin qui pleure n'est pas à moi. C'est un p'tit bout de chou qui a du mal à se réveiller. Parce que oui, je suis en salle de réveil. Oh ben dis donc, ça a été vite et bien : mal nulle part, quasi claire, madame MiC.

C'est reparti pour l'attente : qu'on me débranche, qu'on me ramène en chambre. Où je me rhabille vite fait et, devine, je demande quand c'est-y qu'on mange ? Ma voisine se marre, je l'amuse vraiment beaucoup.
 

IMG_20170419_113252

On nous explique que pas question de partir avant de voir le chirurgien et qu'il faut qu'on vienne nous chercher. C'est c'lààà, oui. Ma voisine répond que le chirurgien, elle l'a vu, et figurez-vous que mon mari peut passer me chercher, on annule le VSL (véhicule sanitaire léger) si vous voulez bien. Quand l'infirmier repart, elle me fait un gros clin d'oeil : elle rentrera chez elle en bus. Et elle file à la salle des collations. Je suis morte de jalousie, j'ai faim !


Attente - Un infirmier vient m'enlever l'aguille dans ma main. Youhouhou je vais pouvoir manger. Et c'est un p'tit déj ! Tu sais combien j'adore les p'tits déjeuners hospitaliers.

IMG_20170419_115531

Le ventre plein, j'entame les négos pour me barrer. Quand passe le chirurgien ? Vers 16h30-17h. Ouh là, mais ça ne va pas l'faire, ça : j'ai plombier en début d'après-midi (je ne mens pas, le syndic m'envoie bien un plombier) pour un dégât des eaux (qui date de presque deux ans, ma voisine du dessous est un peu folle...) Okay, me répond-on, mais vous ne pouvez pas partir toute seule. Bien sûr que non, voyons, d'ailleurs, une collègue m'a proposé de passer me prendre en allant récupérer sa mère à l'hôpital d'Aulnay (oui, elle me l'a gentiment proposé, et j'ai refusé, mais ça.... je le dis pas) Très bien, vous pouvez y aller, madame.

Et je me suis rentrée en bus. Qui a décidé de faire terminus à 800 mètres de chez moi. J'ai terminé à pied, tranquillou. Ce qui me permet d'évacuer moult rototos, dus à l'endoscopie. Normal. Burp

La gorge gratte, ça fait un mal quand je tousse, ça coince un petit peu à deux endroits dans l'oesophage.
Trois ronds rouges irréguliers sur mon décolleté : allergie au collant des électrodes, un classique. 
Par contre, hénaurme hématome sur le dos de la main. L'anesthésiste était charmante mais nulle en piqûre.

Une bonne sieste avec mon Klive dodu (non il n'est pas grassouillet), un second p'tit déjeuner, tout va bien.

Bilan : la fibroscopie est un examen pas désagréable, rapide et sans séquelle. Je le sais, je l'ai testé !
Y'a plus qu'à attendre les résultats...

=^..^=