Voilà plusieurs jours que je cherche comment te l'annoncer, alors je vais faire factuel : Fiston et moi avons récupéré Klive au Refuge "Chats des Rues" de Montreuil (93) qui nous a remis un chat malade, très malade, sans nous le dire.

Il m'a fallu 6 visites chez la vétérinaire -qui a pris son temps pour m'annoncer les mauvaises nouvelles-, vermifuge sur plusieurs mois, anti-puces idem, traitement corticoïde sur plusieurs semaines, traitement antibiotique, croquettes anti-allergie, croquettes pour machoîres douloureuses, achat d'un Dyson et changement de déco ... pour apprendre qu'en plus de son allergie aux acariens, Klive souffre d'un calicivirus qui a atteint l'arrière de sa gorge.


L'étape suivante était lui faire arracher toutes les dents, opération chez un spécialiste parisien, car la véto ne se sentait pas de le faire vu l'avancée de la maladie. Coût = un peu moins de 1000€ pour un soulagement de deux ou trois ans. Sachant que j'avais déjà dépensé près de 700€, aspirateur + kit  Allergy compris -le moins cher sur le marché, mais quand même-, j'ai dû me résoudre à rendre Klive, la mort dans l'âme et les larmes aux yeux.

Je lui ai fait vivre le week-end de sa vie : plus de médocs -comprimés, gouttes- jambon au dîner, lait au p'tit déjeuner, bains de soleil, câlins et jeux à gogo. Et je l'ai rapporté au refuge.

Là, on m'a demandé si j'avais les croquettes de régime -ils savaient donc que son alimentation est spécifique-, on m'a dit "Ah vous avez sa cortisone -et soudain, j'ai compris pourquoi il était si gros et pourquoi il avait perdu 1 kilo en 3 semaines: il était sous cortisone depuis un moment-. Quand il a appris la nouvelle, Fiston était furieux ! Ces dames du refuge ont eu de la chance qu'il soit à Milan à  ce moment-là, vraiment.

Klive aura passé 15 semaines avec une zumaine compatissante, mais dont la capacité financière était atteinte. J'ai longtemps été l'infirmière de m'Agathe qui partageait ma vie depuis ses 3 mois, plus de 17 années ensemble... mais gérer ce chat malade, tout aussi adorable et intelligent soit-il, je ne pouvais plus.

Je suis triste, tu t'en doutes, et très en colère contre le refuge.
Et quelque part, égoïsement, je suis soulagée, j'avoue.
Et non, plus de chat avant un bon moment.

DSC02173

DSC02292

DSC02264

=^..^=