Dimanche matin, je m'en fus au cinéma voir un film diffusé dans 4 salles parisiennes seulement, dont Les Halles.
J'ai garé ma voiture au plus près (vive le mois d'août).
Deux heures après, je s
ors du ciné, retourne à ma voiture et... et... ben ma voiture n'y était plus !


J'ai réagi avec le sang-froid qui me caractérise : me suis assise sur le bord du trottoir et j'ai fondu en larmes !

Un des SDF du coin, que je salue à chaque fois qu'on se croise, s'est approché pour me rassurer : "Mais non, elle est pas volée, ta voiture. C'est la fourrière qui l'a prise. Pleure pas, j'aime pas quand les femmes pleurent. J'ai essayé de la défendre, ta voiture, mais ils ont rien voulu savoir".

Soulagée je fus, tu t'en doutes :

Chance : ma voiture n'a pas été volée
Pas d'chance : elle a été mise en fourrière, je ne sais pas pourquoi mais bon
Chance : je devrais pouvoir la récupérer rapidos
Pas d'chance : le n° de la fourrière parisienne est payant 2,99€ + 2,99€ la minute + prix d'un appel. Hell no !
Chance : la pré-fourrière du Louvre est juste à côté
Pas d'chance : la pré-fourrière du Louvre est fermée au mois d'août
Chance : la nénette a l'habitude et me communique le n° du commissariat du 1er arrondissement de Paris
Pas d'chance : ma voiture n'est pas dans leur système (j'ai dû la louper de peu)
Chance : le commissariat m'assure qu'elle sera à Charlety dans peu de temps

Donc m'en suis allée en bus jusqu'à la pré-fourrière de Charlety où j'ai pu la libérer moyennant 179€.

Comme je fus aimable avec la préposée -aucune raison de hurler comme l'ont fait deux messieurs à côté-, elle m'a expliqué toute la procédure pour demander l'indulgence des hautes instances, parce que leur p*** de panneau indiquant qu'on ne se gare pas sur les p*** de places vides le dimanche matin à 9h parce qu'il y a un p*** de marché, ben il n'est pas visible !

 IMG_20170820_111216