J'ai dû aller poster un recommandé pour le boulot hier après-midi
Crois-le si tu veux… ça empire !
 
J'arrive au bureau de poste, fais la queue. Normal
C'est mon tour :
-" Bonjour Madame, je voudrais poster ce courrier en Recommandé.
-"Ah non, ça se passe à la machine, maintenant.
-"Et si je préfère le contact humain ?
-"On n'a plus le droit de faire des affranchissements, Madame."
 
Je vais à la machine, qui ne prend que les pièces,
Mon chef m'a donné un billet de 10€.
Respire.
Respiiiiiire.
 
Retour à la file d'attente.
C'est mon tour :
-"La machine ne prend pas les billets.
-"Ah mais j'ai pas le droit de vous faire la monnaie.
-"Et je fais comment ?
-"Ben vous payez par carte, tiens !
Avec le petit ton exaspéré qui va bien, celui que je ne supporte pas-du-tout
 
Je passe en mode pète-sec :
-"C'est un envoi professionnel, je n'ai que ma carte perso.

-"Bon, exceptionnellement, je vous fais la monnaie."
Retour à la machine.
 
Aucune des pièces données par la dame ne passe.
AUCUNE !!!!!!!!!!!!!!

Respire.
Respiiiiiire.
Je paie avec ma carte perso.
 
J'ai donc mon enveloppe, le bordereau, l'affranchissement...
Faut que je retourne au guichet pour le coup de tampon !
Ce que je fais en grillant tout le monde.
Personne ne me dit rien, z'ont compris que y'a pas intérêt.
 
La dame fait semblant de ne pas me voir.
Elle est en train de vendre deux timbres à un monsieur qu'elle connait,
Timbres qu'il colle sur deux enveloppes,
Enveloppes qu'elle tamponne.

Ça serait-y pas un affranchissement, ça ?
Me semblait qu'elle n'avait plus le droit…
 
Elle se tourne vers de moi, prend l'enveloppe, un coup de tampon et elle me tend le bordereau :
-"Et voilà, Madame, Au-revoir" avec toujours ce petit-ton-supérieur catégorie "comment j't'ai matée"...
Je la remercie d'un "Au revoir et vivement la privatisation".
Nanmého. 

angry